“Prenez garde, veillez !” Éditorial de l’abbé Fabrice Kodia
">

DOMINICALE du Dimanche 3 décembre 2023, 1er dimanche de l’AVENT
(Année B) n° 1109

Ce mot “veillez” est évoqué quatre fois par Jésus dans l’évangile de ce premier dimanche de l’Avent (Mc 13,33-37). La vigilance à laquelle Jésus nous convie avec fermeté n’a rien à voir avec la crainte. Elle s’exprime plutôt par une vie qui n’a d’autre souci que celui de faire la volonté de Dieu et de témoigner des offices par lesquels Il nous sauve. En inscrivant le chapitre 13, Marc avait le regard orienté vers le présent de la vie chrétienne; il voulait convier à vivre présentement d’une manière sainte, pour qu’on soit prêt à accueillir le Fils de l’Homme. 

Assurément, cet homme qui quitte sa maison et part pour un long voyage, c’est Jésus Christ qui après sa résurrection, remontant vers son Père, vainqueur de la mort, quitte extérieurement l’Église, mais sans jamais la priver du secours de sa divine présence. Cet homme confie à chacun de ses serviteurs la tâche qui lui est propre, c’est-à-dire, que notre Seigneur avec la grâce de l’Esprit Saint, leur rend possible la pratique de toutes les bonnes œuvres. Il recommande au portier de veiller, autrement dit, les pasteurs ont le devoir de consacrer tous leurs soins à l’Église qui leur est confiée. Cette recommandation n’est pas seulement pour les pasteurs de l’Église ; nous devons tous veiller, garder soigneusement les portes de nos cœurs, les fermer à toute inspiration mauvaise de l’antique ennemi, et prendre garde à ce que le Seigneur ne nous trouve endormis. 

La rencontre avec le Seigneur au cœur même de notre histoire et de notre vie nous demande une certaine vigilance. Tout chrétien doit donc veiller afin que ce jour ne le surprenne pas sans qu’il soit préparé. Or, il surprendra sans prévenir celui qui ne sera point préparé au dernier jour de sa vie. ” Ce que je vous dis, c’est à tous que je le dis : veillez ! ” ( Mc 13,37).

Bonne route vers Noël !                    

Abbé Fabrice Kodia +