En paroisse, vivre la fraternité avec des personnes de la rue
">

Merci de ce bel engagement tenu par chacun. Soyez bénis et remerciés pour les draps propres trouvés sur les lits, pour les petits plats variés, la merveilleuse tarte aux pommes qui avait le goût de l’Amour ! Merci pour le frigo plein, pour le ménage, les courses, la maintenance des appareils défaillants, les friandises déposées sans bruit, la mise à jour du site internet, les livraisons du Casino de Chaville, la redistribution des denrées, les animations du dimanche, la bonne humeur ressentie, toutes ces mains et ces coeurs parfois invisibles qui ont permis à ceux qui ont passé les nuits et les soirées de vivre pleinement et simplement la joie de la rencontre.

Chronique extraordinaire d’un Hiver Solidaire

Témoignage d’Anne, bénévole à Hiver Solidaire :

“Quelques nouvelles de nos amis. Après avoir passé une nuit à Mamré, j’ai eu la chance et l’occasion de passer un moment avec Sami et Josué, et nous avons pris notre temps.
Tous deux disent qu’il n’y a pas de mots pour décrire ce qu’ils ont trouvé et ce qu’ils vivent à l’Hiver Solidaire. C’est immense ces rencontres fraternelles vécues dans la bienveillance. Ils vous ont tous nommés, mettant un prénom sur chacun de vos visages, décrivant les caractéristiques propres à chacun d’entre vous. Josué va probablement mettre ça en musique, meilleur moyen d’expression pour lui. Il a décrit son arrivée en France et la dépression vécue lorsqu’il a réalisé qu’il n’avait rien ici, et que la rue et le froid, qu’il ne connaissait pas, l’attendaient.

C’est au Secours Catholique que la petite flamme s’est rallumée, lorsque des mains se sont tendues et son point d’ancrage a été cette petite phrase de Florence : “Ne perds pas espoir, ça va finir par s’arranger, accroche-toi”. Il s’est tellement accroché qu’il a passé un entretien pour un service civique. Charles et Anne-Laure l’accompagnent et le coachent (préparation à l’entretien, lettre de motivation, CV…. ). Josué a la foi, en Dieu et en lui, nos prières l’accompagnent. Et je vous livre le cadeau qu’il a fait à tous avec cette phrase ce matin : “Je suis le premier accueilli par l’Hiver Solidaire Viroflay, un jour, je serai bénévole à l’Hiver Solidaire Viroflay c’est sûr !”

Sami n’était pas bien ce matin, alors qu’il était assez gai et très présent hier soir pendant le dîner. Il a exprimé son désarroi à l’idée de partir passer la journée dehors dans le froid. C’est dur, vraiment, mais le fait de savoir que le soir, il sera au chaud et entouré le fait tenir, il ne sait pas où il en serait sans cette perspective quotidienne. Sami a parlé de tous les tests et les entretiens qu’il passe et qui le mettent en échec systématiquement. “Personne ne veut de moi”, “les choses bougent, mais en réalité, rien n’avance pour moi.” Sami n’a pas confiance en lui, mais nous, nous pouvons lui donner notre confiance et croire en lui. Nous pouvons porter les prières qu’il ne prononce pas, et implorer le Seigneur à sa place.

Avec Eckart, Emilie, François, Eric et Régis, nous avons partagé un moment très heureux, la soirée se terminait, Régis était encore là, racontant quelques pans de son enfance à travers les villes qu’il avait habitées. Quel chemin parcouru avec lui ! Où est le Régis du 10 janvier qui bougonnait dans ses casseroles et montait se coucher dès le lave-vaisselle mis en route ! “Ici, c’est chez moi!” dit-il en montrant la cuisine.

L’Hiver Solidaire lui a donné l’occasion de se donner, d’être charitable envers tous, lui qui vit de charité depuis tant d’années. Il a changé de visage et lorsque nous sommes arrivés hier soir, il est sorti de la cuisine pour venir nous accueillir jusque dans l’entrée, tendant le coude pour nous saluer avec la covid’attitude !

En janvier, c’est nous qui allions lui dire bonsoir dans la cuisine en arrivant. Encore une fois, je suis allée à Mamré avec plaisir, et j’en suis sortie remplie de joie, de cette joie qui vous envahit le corps et l’esprit ! Celle annoncée dans les Béatitudes, un avant-goût du ciel parce que je veux bien croire que le ciel ressemblera à un Hiver Solidaire géant qui durera pour l’éternité ! Hiver Solidaire prendra fin le 31 mars. 


Chronique ordinaire d’un hiver solidaire !

Voilà deux semaines que nous accueillons tous les soirs à la maison paroissiale Samy, Josué et Régis et nous pouvons dire à présent que ce sont eux qui nous reçoivent. 

Des invités différents tous les jours pour eux ! Pour le moment, ils se disent heureux de vivre ces rencontres fraternelles.

Tout est simple, on partage un diner préparé bien souvent par Régis (36 ans de métier) et par les paroissiens, puis un temps convivial, discussions passionnantes avec samy, jeux de société, récital de musique donné par Josué. Ce qui frappe, c’est la manière qu’a chacun de donner le meilleur de lui même, et la joie vécue là.

A 22h, tout le monde est au lit,  et nous nous retrouvons pour le petit déjeuner avant de nous séparer avec un pincement au cœur pour certains à l’idée de voir Samy, Régis et Josué repartir passer la journée dans le froid.

C’est pourquoi l’équipe de l’Hiver solidaire est à l’œuvre pour accompagner chacun dans son projet de vie et préparer l’après « hiver solidaire ».

Merci à tous ceux qui contribuent à mettre Jésus au cœur de ce projet en portant l’Hiver Solidaire dans la prière, et particulièrement aux enfants.

Contact : hiversolidaire.viroflay@gmail.com

Hiver solidaire, c’est accueillir à la maison paroissiale de Manré jusqu’à 4 personnes à la rue, pendant les soirées et les nuits d’hiver, et leur offrir la possibilité de reprendre confiance en elles,  grâce aux relations fraternelles tissées avec les accompagnants, paroissiens et non paroissiens.
Une Aventure qui a déjà transformé le visage de nombreuses paroisses en France comme en témoignent, unanimes et enthousiastes, les 3500 bénévoles déjà engagés !

Quels sont les objectifs

de ce projet ?

  • Un temps de pause en dehors de la rue, dans un climat fraternel, favorisant la reconstruction (confiance, estime de soi, dignité) et la réinsertion.
  • Une transformation mutuelle par la rencontre de l’Autre.
  • Une transformation du visage de la paroisse en s’embarquant paroissiens et non paroissiens, dans une aventure qui nous dépasse, en répondant à l’appel du Seigneur d’incarner son amour auprès des démunis

“À chaque fois que vous l’avez fait à un seul de ces petits qui sont mes frères,  c’est à moi que vous l’avez fait “

Qui sont les personnes

accueillies ?

Jusqu’à 4 personnes, les mêmes tout au long de l’Hiver Solidaire, de Viroflay ou des alentours actuellement dans la rue, suivies par les services sociaux donc déjà accompagnées. Ces personnes répondent à certains critères pour que l’accueil soit possible au sein de la paroisse :

  • Pas d’addiction trop lourde
  • Capacité et ouverture à une vie « communautaire ».
  • Désir d’avancer dans leur situation, de sortir de la rue.

Durée de l’Hiver Solidaire 2021 ?

Du dimanche 10 janvier au dimanche 14 mars, Ouvert 7 jours sur 7 soit 63 nuits

Comment se passent une soirée et une nuit de l’Hiver

Solidaire ?

2 ou 3 bénévoles et les 4 personnes accueillies se retrouvent à la maison paroissiale pour passer la soirée et/ou la nuit ensemble.

  • 19h : Arrivée de chacun
  • 19h-20h : préparation ensemble du repas  
  • 20h-20h30 : dîner
  • 20h30-22h : activité conviviale (jeux, films, partage)
  • 22h-7h : nuit
  • 8h : tout le monde s’en va !

Comment puis-je participer au projet ?

  • Je m’engage régulièrement (une fois par semaine ou par quinzaine ou par mois) :
  • à passer la soirée et la nuit (19h à 8h) 
  • à diner et partager un moment convivial (19h à 22h)
  • à passer la nuit (21/22h à 8h)

Cet engagement régulier s’accompagne d’une formation de 3h en visio avant le lancement et de 2 temps de relecture en milieu et fin de projet.

  • Je propose :
  • de cuisiner un plat / un dessert / un repas (pour 6/7 personnes)
  • de rejoindre l’équipe support (intendance, gestion planning, blanchisserie)
  • de faire un don de matériel (linge de lit, de toilette, matelas, oreillers, malles…)
  • de faire un don en ligne défiscalisable LIEN EN LIGNE
  • de partager le temps d’une soirée une activité, une animation ou un talent spécifique.

Contact : hiversolidaire.viroflay@gmail.com