L’Esprit fait toutes choses nouvelles
">

Quelle transformation chez les Apôtres ! Enfermés auparavant dans la peur, les voici pleins de hardiesse. Ayant du mal à comprendre les Ecritures, les voici qui les interprètent avec autorité. Ayant renié ou abandonné le Christ à l’heure de sa Passion, les voici qui lui rendent témoignage en appelant à croire en lui, au péril de leurs vies. Cette transformation est l’oeuvre de l’Esprit Saint, comme le psaume 103 l’annonçait : « Tu envoies ton souffle : ils sont créés ; tu renouvelles la face de la terre. »

Déjà, dans l’Ancien Testament, nous constatons l’action transformante de l’Esprit puisqu’au commencement, « le souffle de Dieu » était là quand le Seigneur ordonnait « la terre [encore] vide et informe » (Gn 1, 2). Plus tard et toujours par son Esprit, le Seigneur donna de nombreux charismes à Beçalel afin qu’il pût créer tous les objets et accessoires liturgiques liés à la tente de la rencontre : « Je l’ai rempli de l’esprit de Dieu pour qu’il possède […] le savoir-faire pour toutes sortes de travaux : la création artistique, le travail de l’or, de l’argent, du bronze, la taille des pierres précieuses, la sculpture sur bois et toutes sortes de travaux. » (Ex 31, 3-5) De même, le prophète Samuel annonça à Saül en lui donnant l’onction : « L’Esprit du Seigneur s’emparera de toi […] et tu seras changé en un autre homme. » (1S 10, 6)

Aujourd’hui, dans la grâce de la Pentecôte, c’est le même Esprit qui transforme nos vies et qui attire ainsi tous ceux qui auront soif à leur tour d’être transformés par Celui « qui est Seigneur et qui donne la vie ».

Abbé Bruno Bettoli+