La voix qui vient d’ailleurs.
">

Je viens d’ailleurs. Mais comme le Christ, « Je suis au milieu de vous comme celui qui sert » (Lc 22,27). Tel est mon leitmotiv, ma devise. « Être au milieu de vous », parmi vous, comme l’un de vous. Je viens comme un frère. Je viens « comme celui qui sert ». Mon désir est d’être serviteur de Dieu et de tous, à l’exemple de Jésus. Je voudrai être utile.

Qui suis-je ? Originaire du Cameroun, je suis né le 22 Janvier 1986. Je suis jumeau. Troisième enfant d’une fratrie de 7 enfants (4 filles 3 garçons). Mon frère Jumeau et moi, avons eu notre Baccalauréat en 2003, à l’âge de 17 ans. Et nous sommes entrés au Grand Séminaire la même année. Nous avons été ordonnés prêtre 10 ans plus tard en 2013. Après l’ordination, j’ai travaillé comme Secrétaire particulier de mon évêque et au service de la Communication diocésaine. Deux ans plus tard, l’évêque me confie la direction du Séminaire propédeutique de notre diocèse et me confie la création d’un Petit Séminaire. En 2016, Ce Petit Séminaire sera ouvert et j’aurai la chance d’accueillir la première promotion des petits séminaristes. Entretemps, je me suis occupé de l’Association SAREPTA qui accompagne les familles misérables de notre diocèse et du Projet Agro-Pastoral diocésain. Je suis aussi écrivain à mes heures libres. En 2007, je viens en France pour les études d’Exégèse biblique à l’Institut Catholique de Paris où je passerai deux ans à la Paroisse Saint Sulpice de Paris. Et me voici depuis quelques jours à la Paroisse Notre-Dame du Chêne de Viroflay.

J’ai rencontré la foi à la maison. Enfants, nous priions ensemble le matin et le soir. Mes parents très pauvres, nous mangions souvent une fois par jour. Mais, mon frère et moi, nous avons été privilégiés au détriment de nos deux grandes soeurs sur le plan scolaire. Les parents ne pouvant pas payer l’école à tout le monde, nous avons eu la chance d’aller vite à l’école, même si les conditions n’étaient pas les plus idoines. C’est pourquoi dès 2005, j’ai créé une association pour aider les parents en difficulté et les enfants (surtout les filles) à aller à l’école. C’est pour moi le seul moyen de les aider à espérer en l’avenir et de leur donner une chance dans la vie. Me voici donc au milieu de vous. J’espère, comme le dit l’Évangile de ce dimanche, « être fidèle dans les petites choses ». Je compte sur vos prières et vos conseils, pour être ce pasteur selon le coeur de Dieu. Au nom du Seigneur, je vous bénis tous.

Père Jean Isidore NKONDOG