“Gare aux mensonges intérieurs !” éditorial de l’abbé Bruno Bettoli
">

DOMINICALE du Dimanche 28 janvier 2024, 4e dimanche du Temps Ordinaire (Année B)

Gare aux mensonges intérieurs !

Vous souvenez-vous de Milou, dans Tintin au Tibet, entouré par un ange et un démon ? Cette image peut faire sourire mais quand saint Ignace de Loyola nous invite au discernement des esprits, il nous parle de « divers mouvements excités dans l’âme, soit par le bon esprit, afin de les recevoir ; soit par le mauvais, afin de les repousser » (Exercices spirituels, n° 313). Si notre situation n’est pas aussi grave que celle de l’homme rencontré par Jésus à la synagogue de Capharnaüm, nous ne devons pas en conclure pour autant que de mauvais esprits, adversaires de Dieu et ennemis du genre humain, n’auraient aucune influence sur nous, ne serait-ce que de l’ordre de la suggestion. Jésus lui-même ne fut-il pas « tenté par Satan » (Mc 1, 13).

De cet exorcisme, je retiens particulièrement le premier mot du Christ : « Tais-toi ! » L’esprit mauvais est donc un esprit qui “parle”. Le plus souvent, c’est bien sûr d’une manière très discrète, cachée derrière le fil de nos pensées. Celui qui est attentif à son âme ou à celle d’un autre qui lui demande de l’aide pour la conduire selon la volonté de Dieu saura reconnaître les pensées qui sont selon Dieu et celles qui ne le sont pas. Je veux parler de tous ces mensonges sur soi, sur les autres, sur le

monde et même sur Dieu qui conduisent à des logiques mortifères : peur, haine, ressentiment, envie, jalousie, dénigrement, etc.

Pour faire taire le Menteur, il faut le démasquer et pour le démasquer, il est très utile de dévoiler nos pensées à un « confesseur éclairé » (n° 326). Dans tous les cas, le véritable remède est « l’enseignement nouveau, donné avec autorité » par Celui qui est la Parole de Dieu : Voie, Vérité et Vie.

Abbé Bruno Bettoli +